Actualités

Réussir son projet immobilier en 10 points

Parfois l’investissement d’une vie, un projet immobilier n’est pas à prendre à la légère et présente quelques risques. Pour les évitez, voici 10 règles à respecter.

1. Un projet immobilier, ça se prépare

Comme tout projet, vous avez certainement passé des heures à imaginer votre logement idéal dans ses moindres recoins, l’appartement ou la maison de vos rêves. Aujourd’hui le projet se concrétise enfin et vous désirez passer à l’acte et trouver la perle rare qui saura répondre à tous vos critères. Ainsi, première étape à ne pas négliger : la préparation de son projet. Cette dernière, si elle est bien réalisée vous permettra de gagner de précieuses heures et certainement de l’argent. Avant de vous lancer corps et âme dans la recherche de votre précieux bien, nous vous conseillons de vous poser, de prendre le temps d’établir une liste des critères du bien que vous recherchez et ensuite de définir votre budget global. La précision est le maître-mot de cette étape. Plus vous serez précis et plus pour gagnerez du temps et de l’énergie.

2. Toujours garder l’œil sur l’actualité immobilière

Comme tout marché, le marché immobilier fait face à de nombreuses variations que nous ne pouvons maîtriser : nouvelles aides, modifications de la fiscalité, nouvelles règlementations etc. Seule astuce pour être à jour, se tenir informé des fluctuations pour ne pas passer à côté de certaines choses. La seconde étape consiste donc à vous informer de manière précise sur les conditions actuelles du marché immobilier et de mettre à jour vos connaissances sur ce dernier.

3. Bien analyser son marché immobilier local

Grâce à votre veille hebdomadaire du marché, vous avez maintenant une idée globale du marché immobilier au niveau national. Malheureusement cela ne suffit pas. En fonction de l’implantation de votre futur logement, il peut y avoir quelques variations. Il est alors essentiel de passer par une recherche d’informations précises sur le marché immobilier local (votre quartier/ville, le type de bien recherché, les prix pratiqués pour ce type de bien dans votre secteur de recherche). Pour vous faire une idée, vous pouvez par exemple parcourir les sites d’annonces immobilières. Attention tout de même aux prix affichés, certains biens son bien sûr en dehors des prix du marché et ne sont donc pas des références.

4. Un achat immobilier pour du long terme

L’achat d’un bien immobilier n’est pas à prendre à la légère, s’il représente effectivement la première étape pour devenir propriétaire, il sera plus intéressant financièrement qu’une location qu’après y avoir vécu plusieurs années. En effet, il y a de nombreux frais d’acquisition à amortir qui ne sont pas à négliger avant que votre achat devienne rentable. En période de hausse des prix, comptez environ 5 ans pour être gagnant. Néanmoins, en période de baisse ou de stagnation, comptez sur un minimum de 7 ou 8 ans.

Attention donc à l’achat immobilier pour du court terme qui peut présenter des risques de coût très élevés.

5.La patience où l’art de vivre son projet avec sérénité

Ce n’est pas votre première qualité ? Et bien malheureusement il faudra peut-être travailler ce penchant-là de votre caractère. En effet, dans tout projet immobilier, la patience est l’une des principales qualités dont vous devrez faire preuve. L’engagement est important et les conséquences d’un mauvais choix peuvent coûter cher. En effet, mieux vaut louper une bonne affaire qu’en faire une mauvaise. Et à l’inverse, on évite à tout prix l’achat par défaut au risque de créer une belle frustration ou pire. Dans tous les cas, il vaut mieux prendre le temps de réfléchir et d’être sûr avant de s’engager définitivement.

6. À chaque visite son lot de questions

Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous l’achetez en l’état. Ainsi, lorsque vous signez l’acte de vente vous ne pouvez donc plus faire marche arrière et revenir sur des éléments de la maison qui ne vous conviennent pas, hors vices cachés bien sûr. Prenez donc le temps de faire plusieurs visites et posez toutes les questions nécessaires. Renseignez-vous sur l’historique du bien s’il n’est pas neuf et sur tous les « à-côtés » type copropriété, montant des impôts locaux etc. Et si vous n’avez pas l’œil, n’hésitez pas à faire appel à des membres de votre famille ou des professionnels pour ne pas passer à côté d’un détail qui pourrait vous causer quelques soucis par la suite.

7. Toujours entreprendre une négociation

N’ayez pas peur de négocier. Aujourd’hui, il est très rare de voir un bien se vendre en quelques heures et sans négociation. Parce que le prix d’acquisition du bien conditionne quasiment tous les autres frais, il est important de bien le négocier.

8.Ne surtout pas négliger les frais annexes

Lorsque vous achetez un bien immobilier, des frais annexes se rajoutent automatiquement en plus du prix d’achat du bien. Deux types de frais sont à prendre en compte : les frais d’acquisition dès le moment de l’achat (frais de notaire, frais d’agence immobilière, frais de dossier pour le financement etc.) et les frais d’usage en tant que propriétaire (taxe foncière annuelle, frais de copropriété ou d’entretien etc.). Ces frais supplémentaires ne sont pas à négliger. Pour éviter d’éventuelles difficultés financières pensez à bien vous renseigner sur le montant de chacune de ces charges.

9. Pour l’emprunt, le plus court sera le mieux

Tout achat immobilier implique inévitablement l’emprunt auprès d’une banque. Une fois le montant de votre bien négocié et la somme dont vous avez besoin d’emprunter déterminée, il est important de rester vigilant quant à la durée du remboursement de votre crédit immobilier. Et oui, chaque année vous coûtera en intérêts supplémentaires et en assurance de prêt. Ainsi, plus vous réduirez au maximum la durée de votre emprunt plus les frais associés seront réduits.

10 . Bien étudier son financement

Enfin, dernier point à respecter pour éviter toutes les embûches de l’achat immobilier : l’optimisation de son financement. Il serait bien dommage que ce dernier soit plus élevé que le prix d’achat de votre logement après tant d’efforts. Pour vous aider dans cette démarche, tenez-vous informé de l’évolution des taux de prêt immobilier en 2019, calculez votre capacité d’emprunt, comparez les assurances de prêt immobilier et consultez plusieurs banques pour votre crédit immobilier.

Vous voilà maintenant prêts à vous lancer dans ce projet immobilier qui vous tient à cœur.

Source : https://www.immobilier-danger.com/

projet immobilier